Saint Blaise est le patron de Bertring. Son nom est porté par notre chapelle à Bertring mais aussi par notre pharmacie. Le 3 février à l'occasion de la Saint Blaise, nous fêtons la bénédiction des gorges et des petits-pains.

Mais qui est-il ?

SAINT BLAISE
Évêque et Martyr (316)

 

 Satut de la chapelle Saint Blaise du Kausenberg à Grostenquin

Saint Blaise fut l'un des saints autrefois les plus populaires et les plus célèbres par l'efficacité de leur intercession. D'abord très habile médecin, et en même temps très vertueux chrétien, il devint évêque de Sébaste, en Arménie, par le choix du peuple, qui l'entourait d'une grande estime. Mais Blaise, inspiré de Dieu, quitta bientôt son siège épiscopal pour s'enfuir sur une montagne solitaire; il y avait pour compagnie les bêtes fauves qui venaient chaque jour visiter et caresser l'homme de Dieu, et recevoir, avec sa bénédiction, la guérison de leurs maux.

Il fut rencontré en son désert par des païens qui, surpris de trouver un homme familièrement entouré de lions, de tigres, de loups et d'ours, allèrent raconter cette nouvelle au gouverneur. Blaise saisi peu de temps après

 

 

La " Bénédiction des Gorges " est un rituel qui est encore en usage dans quelques églises. Elle se pratique le 3 février : jour de la Saint Blaise. Le prêtre donne cette bénédiction en touchant la gorge du fidèle avec deux chandelles de cire et en prononçant la formule suivante : " Par l'intercession de Saint Blaise, évêque et martyr, puisse Dieu vous délivrer de tous maux à la gorge et de tout autre mal, au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. "

comme chrétien, jusque dans son antre sauvage, exprima sa joie profonde, à la pensée de souffrir pour Jésus-Christ. Arrivé devant le gouverneur: "Insensé, lui dit-il, penses-tu me séparer de Dieu par tes tourments? Non, non, le Seigneur est avec moi, c'est Lui qui me fortifie!"

Les bourreaux le frappèrent à coups de verges et le jetèrent en prison. Quelques jours après, le martyr est rappelé au tribunal: "Choisis, Blaise, lui dit le juge, choisis entre deux partis: ou bien adore nos dieux, et alors tu seras notre ami, ou bien, si tu refuses, tu seras livré aux supplices et tu périras d'une mort cruelle.
Ces statues que tu adores, reprend l'évêque, ne sont pas des dieux, mais les organes du démon, je ne puis donc les adorer."

Le tyran, le voyant inflexible, ordonna de l'attacher  à un chevalet, puis il fit apporter des peignes de fer, avec lesquels on lui déchira le dos et tout le corps. La victime, se tournant toute sanglante vers le gouverneur, lui dit: "Déjà voisin du Ciel, je méprise toutes les choses de ce monde; je me ris de vous et de vos supplices. Ces tourments ne dureront qu'un instant, tandis que la récompense sera éternelle."

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950

 

Ses attributs sont tout naturellement :


- la mitre de l'évêque
- le porcelet
- les cierges entrecroisés
- le peigne de fer à carder.

Etymologiquement, on trouve que Blaise a des liens avec :


- Bleiz, en breton : le loup
- Blazen, en néerlandais : souffler (c'est pourquoi, on trouve comme attribut du saint le cor de chasse - principalement en Allemagne).

Quelques dictons :


- " Le lendemain de la Saint Blaise, souvent l'hiver s'apaise. "
- " A la Sainte Catherine, les sardines tournent l'échine et à la Saint Blaise, elles reparaissent. "

 

 




Créé avec Créer un site
Créer un site